Visite à Chantilly – Fabrique de l’extravagance

Chantilly

Une saison riche en découvertes au domaine de Chantilly
Superbe idée qu’une visite à Chantilly en cette saison riche en expositions. Le Domaine de Chantilly est un prestigieux havre de paix situé à quelques encablures de Paris.  Il a été agrandi et embelli au fil des siècles par la dynastie des Condé. Et, cet automne il nous réserve un florilège d’expositions. Elles nous font revivre les heures glorieuses de la manufacture de Chantilly. Bien plus encore, elles nous plonge dans la vie du XVIIIe siècle grâce à la rétrospective dédiée à Carmontelle. L’exposition « La fabrique de l’extravagance » nous offre le privilège d’une déambulation entre porcelaines de Meissen et de Chantilly. Le tout est admirablement mise en scène par Peter Marino. De plus, certaines œuvres reviennent en France pour la première fois depuis la Révolution française !

Chantilly n’a de cesse de révéler les secrets d’un patrimoine historique datant du moyen âge, métamorphosé au fil du temps. Dans son écrin de verdure, le Château, les Grandes écuries et les jardins à la française forment un domaine remarquable.

Nous vous invitons à le découvrir ou le redécouvrir. D’autant plus que depuis l’an passé, les visiteurs peuvent s’immiscer dans les appartements privés du Duc et de la Duchesse d’Aumale. Ils constituent un véritable chef d’œuvre architectural où l’intime rejoint l’histoire.
Aujourd’hui les Grands appartements du château du Prince de Condé nous invitent à la découverte des collections princières de porcelaines les plus spectaculaires du XVIIIe siècle. Notons que le Prince de Condé créa la manufacture de Chantilly.

Dans leur cadre raffiné de présentation originel, un grand nombre d’œuvres sont d’une virtuosité technique remarquable. Elles nous rappellent que ces productions ont marqué les arts décoratifs du Siècle des Lumières. Véritable « Or blanc » du XVIIIe siècle, la porcelaine fut portée au sommet de l’art de vivre par une clientèle exigeante.  Elle se déclina sous une multitude de formes et d’objets d’inspiration asiatique, rocaille et européenne, stimulant un esprit compétitif entre les plus grandes manufactures, parmi lesquelles Meissen en Allemagne et Chantilly en France.

Au cœur de l’exposition, les grands oiseaux blancs en porcelaine de Meissen trônent en grandeur nature. Ils proviennent de la galerie des animaux d’Auguste le Fort au Palais japonais de Dresde. Ces pièces de porcelaine figurent parmi les plus spectaculaires jamais produites à Meissen.
Entre chinoiseries et singeries, le metteur en scène Peter Marino, nous invite à poser notre regard sur la préciosité et l’exubérance de ces porcelaines. Toutes furent exécutées avec un souci du détail qui relève d’un véritable travail d’orfèvre !

La visite de cette exposition mérite d’être complétée par celle dédiée aux dessins de Carmontelle. Louis Carogis (son vrai nom) cultive son esprit et son habileté à portraiturer les personnages de la cour. Soucieux de la vérité, ses portraits sont fréquemment émaillés de détails évoquant les goûts et la personnalité du modèle. Au final, tout un recueil de portraits illustrant une certaine douceur de vivre au XVIIIe nous est permis d’admirer.

Et puis enfin, un passage par la somptueuse bibliothèque du château s’impose ! Le cabinet des livres nous invite à découvrir un type de manuscrit méconnu pour nombre d’entre nous : le livre d’heure, étonnant, précieux et très en vogue à la fin du Moyen âge.

Tout un programme !  jusqu’au 3 janvier 2021 au Domaine de Chantilly, dans l’Oise.

Rédactrice : Christine Masseron.

CREDIT PHOTO : ®Christian Mitko

Découvrez toutes nos visites en France  

Partager cet article :